Etudiant aux Etats-Unis. Que devez-vous faire ?

Si votre visa expire d’ici le 30 juin, il vous est fortement recommandé de ne pas attendre cette date pour trouver une solution de retour. Cette recommandation est fondée sur les fortes incertitudes qui pèsent sur la disponibilité de vols commerciaux vers l’Europe et la France dans les jours qui viennent et donc le risque de se trouver aux Etats-Unis sans solution de retour pour une durée indéterminée.

Les étudiants d’échange en détresse financière qui ne seraient pas en mesure d’assurer les coûts d’un retour anticipé doivent se mettre rapidement en contact avec leur établissement d’origine en France, ainsi qu’avec leur famille et leurs proches. Si aucune solution ne leur est proposée, alors ils doivent se tourner vers les autorités consulaires pour les tenir informées.

Les étudiants qui présentent un risque particulier de vulnérabilité médicale au regard de leur condition sanitaire sont invités à se faire connaître des ambassades et consulats.

S’agissant des étudiants inscrits dans un parcours diplômant (Bachelor, Master, PhD, JD…) et/ou dont le séjour se prolonge au-delà de l’été prochain, il leur est recommandé de rester aux Etats-Unis, tant que les conditions énoncées ci-dessous sont réunies.

En tout état de cause, une décision de rester aux Etats-Unis implique obligatoirement :

- d’être en possession d’une assurance santé suffisamment robuste pour couvrir les risques liés au coronavirus
- de disposer d’un logement (on ou off campus) qui permette de se conformer aux consignes de distanciation sociale dans toutes les activités de la vie quotidienne
- d’avoir les moyens d’assumer le risque financier d’un séjour prolongé sur le territoire des Etats-Unis (en cas de suspension des vols commerciaux dans la durée).

Dans tous les cas, les étudiants doivent impérativement se signaler auprès de l’officier d’immigration de leur établissement d’accueil aux Etats-Unis.

Dernière modification : 01/04/2020

Haut de page