Deuxième édition du Festival "Tout-Monde" : un succès [en]

Sur le thème de l’« Echo-Natures » la deuxième édition du festival « Tout-Monde » a transformé Miami en scène culturelle caribéenne en investissant le Koubek Center à Little Havana, le Museum of Art and Design et au Perez Art Museum Miami (PAMM), le Wolfsonian-Museum à Miami Beach ainsi que le Centre Culturel de Little Haiti et enfin l’ICA et dans le Design District et ce du 13 au 17 mars 2019.

Lors de ces 5 journées, les artistes invités ont bousculé les stéréotypes caribéen et exploré les différentes formes d’expression de cette région du monde entre continentalité et insularité, en dialogue avec les Etats-Unis, l’Europe, l’Afrique. Les productions artistiques présentées ont investi tous les champs, de l’art visuel et la performance aux arts de la scène, de l’audiovisuel à la réflexion et ce jusque dans les écoles et les universités. Chaque approche artistique a permis de questionner et d’analyser les correspondances qui éclosent dans ces archipels et continent - et au-delà- dans un dialogue faisant référence à « l’ Echo-Monde » du poète et philosophe Edouard Glissant.

Parmi les événements qui ont eu lieu, les spectateurs et visiteurs ont pu apprécier le concert du pianiste Maher Meauroy, la présentation publique de danse et d’art visuel « Yué#Sororité » sur le changement climatique au PAMM, la performance « Bubbles » d’Henri Tauliaut et Patricia Carby au Wolfsonian-FIU, l’exposition « Echo-Natures : Cannibale Desire » présentée par Jean-Marc Hunt et Marie Vickles au Little Haiti Cultural Complex et enfin la procession musicale et artistique « Raranaval » dans les rues du Design District ainsi que la pièce de théâtre de clôture « Cyclones » sur les défis et traumatismes partagés dans la région.

Cette deuxième édition du Festival Tout-Monde était présenté par les Services culturels de l’ambassade de France à Miami en partenariat avec la France Florida Foundation for the Arts et French Arts Associates, avec le généreux soutien des Directions des Affaires culturelles de la Guadeloupe et de la Martinique et de Heico, notamment.

Les lauréats de 2019

Félicitations à l’artiste guadeloupéenne Minia Biabiany qui a gagné la prix récompensant les œuvres présentées dans le cadre des arts visuels. Son installation qui a été primée a été présentée au sein de l’exposition collective "EchoNatures" organisée par Jean-Marc Hunt et Marie Vickles au Centre Culturel de Little Haïti à Miami pendant les 5 jours du Festival (13-17 mars 2019).

Nos compliments également à la compagnie de danse Mounka !

En effet, Jonathan Colombo, Michaël Larifla, Mickaël Top et Kenya Stanislas, tous les quatre de Guadeloupe ont emporté avec brio le prix du Tout Monde Fetival 2019 grâce à leur magnifique spectacle de danse "Biosphere". Chorégraphié et sonorisé par José Bertoga, leur performance a été présentée Centre Culturel de Little Haïti à Miami le 16 mars 2019.

A propos de la gagnante Minia Biabiany

Minia Biabiany est née à Basse-Terre en Guadeloupe en 1988. Aujourd’hui, elle vit et travaille entre Mexico et la Guadeloupe. Dans son expression artistique, Minia Biabiany déconstruit des récits et des stéréotypes par le biais d’installations, vidéos et dessins. Elle construit ainsi une poétique éphémère des formes en relation avec le passé colonial et le présent. Son travail débute par une recherche questionnant la perception de l’espace et les paradigmes liés au tissage et à l’opacité du langage visuel, oral et écrit. Son travail a été présenté dans le cadre de l’exposition collective "Echo-Natures : Cannibal Desire" réalisé par Jean-Marc Hunt et Marie Vickles pour le Festival Tout-Monde qui a eu lieu du 13 mars au 17 avril 2019.

Mounka Company :

Le chorégraphe José Bertogal, dont la production chorégraphique est le fruit de 20 ans d’expérience, d’échanges et de création numérisée à travers le monde et le danseur Michaël Larifla sont tous deux les fondateurs de la compagnie de danse Mounka. Leur ticket gagnant "Biosphère" est spectacle mêlant hip-hop, breakdance et art contemporain permettant de retracer le parcours des êtres vivants et la création de la Terre. Les danseurs Jonathan Colombo, Mickaël Top & Kenya Stanislas, également de Guadeloupe ont offert cette fabuleuse performance dans le cadre du Festival Tout Monde 2019.

Félicitations aux cinq gagnants !

Pour retrouver tous les artistes qui ont marqué cette édition, visitez www.tout-monde-festival.com
#ToutMondeFestival2019

© David Di San Bonifacio

Dernière modification : 20/03/2019

Haut de page