Interview de Fabrice Pimbert, vice président de la société Atlantic Marine Service

Monsieur PIMBERT, vous êtes le Vice-président de la société Atlantic Marines Services, basée à Miami et votre activité concerne le transport et la logistique entre l’Europe et les Etats-Unis. Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots la structure de votre groupe, le contenu de cette activité ainsi que votre expertise ?

En effet, en 20 ans, notre société est devenue un des leaders des transports par voie maritime et aérienne entre l’ Europe et la Floride. De taille humaine, nous avons toujours pu nous adapter aux spécificités de chaque industrie et de chacun de nos clients. Notre progression n a jamais été aussi forte, preuve qu’en temps de difficulté économique, tout est possible.

A l’image du reste du pays, la Floride a traversé une crise économique sérieuse. Néanmoins, grâce à ses infrastructures portuaires et aéroportuaires de niveau mondial, Miami commence à relever la tête. Est-ce que vous confirmez cette tendance et, si oui, quels sont les produits français et européens à l’import qui bénéficient le plus de cette reprise ?

Il est vrai, que dans le passé, La Floride s’ en est mieux sortie , souvent plus rapidement, du fait de sa situation géographique et culturelle, que le reste des Etats-Unis.

Ces dernières années, nous avons constaté un accroissement de certains investissements étrangers, notamment européens, brésiliens et vénézuéliens.

Nous avons ressenti un début de reprise en Floride depuis le milieu de l’année dernière jusqu’au mois de janvier de cette année. Depuis le mois de février, il semble que cette reprise s’essouffle. Un thermomètre qui , dans notre industrie, ne trompe pas : les taux de frêt maritime et aériens (hors surcharge pour le coût du carburant et hors ajustement saisonnier) stagnent ou baissent depuis le début de l’année.

En ce qui concerne les produits européens et plus particulièrement francais, les produits de luxe, principalement parfums et cosmétiques, l’alcool (champagne, vin, cognac), épicerie fine et l’aéronautique sortent leurs épingle du jeu.

Autre tendance, qui semble se dégager, l’augmentation des échanges entre l’Asie, plus particulièrement la Chine et la Floride du Sud. Est-ce que vous constatez ce phénomène ou bien le flux entre l’Europe et la Floride se maintient-il en volume ?

Depuis les 10 dernière années, le fret depuis l’Europe et particulièrement la France vers la Floride a évolué. Des pans entiers de nos produits européens, notamment le textile, la machine-outil, les meubles, jouets etc ... on quasiment disparu de nos containers en provenance d’ Europe (à l’exception des meubles italiens). Nous les retrouvons à l’import d’Asie. La crise et la valeur de l’euro ont accentué ce phénomène.

Les spécialistes du secteur suggèrent que l’élargissement du Canal de Panama, à échéance de 2014, va redynamiser le port de Miami. Partagez-vous ce point de vue ?

L’ élargissement du canal du Panama permettra le passage des mégas porte-containers avec des capacités pouvant aller jusqu ’à 18 000 containers par navire (la moyenne aujourd’hui est de 3000/ 5000).

Le problème est que pour que le port de Miami puisse accueillir ces porte-containers, des millions de dollars d’ investissement sont nécessaires, notamment pour le dragage des fonds ( qui ne sont assez profond pour recevoir ces navires). Le gouverneur de Floride a déjà promis de débloquer 77 Millions de dollars au mois de mars dernier pour débuter les travaux.

Une fois les travaux terminés , il est certain que le port de Miami sera redynamisé, consolidant sa place de plaque tournante de l’ Amérique Latine. Tout dépend donc des fonds engagés par l’ Etat de Floride et de la vitesse à laquelle les travaux pourrons être terminés.

Contact :
Fabrice Pimbert
Executive Vice President
Atlantic Marine Services
6332 NW 97 Avenue
Miami FL 33178
Tel # 305-591-7590 Ext 200
Fax # 305-591-0590
E-mail : Fabrice@amsmiami.com

Dernière modification : 20/07/2011

Haut de page